Économie

• Réformer la législation en rapport avec les investissements
• Réviser, simplifier et réduire les impositions douanières
• Réviser le régime forfaitaire d’imposition, et le remplacer par les micro-entreprises
• Mettre à jour un revenu conforme à un mode de vie adéquat
• Renforcer les instruments de contrôle

Finances

• Fonder des banques à destination des PME
• Mettre à disposition des régions et des PME, annuellement, des emprunts sans intérêt d’un million de dinars
• Mettre à disposition des 14 gouvernorats intérieurs, une banque qui fournira les ressources humaines et financières nécessaires aux investisseurs
• Renforcer le travail du fond des dépôts et des garanties afin d’affiner son rôle au sein de la banque des régions et d’améliorer le financement des grands projets, tout en développant le secteur du capital risque
• Mettre en place un système efficace de prêts agricoles
• Réformer le système du capital risque afin de simplifier le financement des PME entreprises ainsi que les projets innovateurs
• Développer le système du capital risque en rapport avec les initiatives que portent les jeunes ou les différentes familles
• Développer la finance coopérative spécialisée dans les prêts au profit des institutions solidaires du secteur social

Environnement et Développement Durable

• Créer une nouvelle stratégie d'exploitation des ressources en eau et répondre aux besoins des régions qui en manquent
• Construire des barrages et des puits
• Lutter contre la désertification et la conservation de l'eau et des sols par la mise en œuvre de plans d'action régionaux et locaux intégrés
• Mettre en place un système d'information national pour surveiller les différentes sources de pollution
• Veiller sur la maintenance des installations d'accident, de transport, de transit et de traitement de l'eau

Technologie et TIC

• Développer l’infrastructure industrielle, technologique et logistique, tout en mettant l’accent sur les zones de développement régional
• Mettre en place des systèmes de financement des PME dans le domaine technologique
• Adapter les offres de formation au besoin des secteurs prioritaires
• Promouvoir la technologie sur le plan national

Transport

• Développer des programmes de sauvetage pour les entreprises de transport régionales basées sur l'analyse de leurs activités, la nature de leurs dépenses, l'état de préparation de leur flotte et éviter la démobilisation des agents après des audits.
• Fournir des transports scolaires publics dans les zones rurales.
• Renforcement de la flotte de transport en commun entre les instances internes et ouverture du champ aux opérations de publicité afin de mobiliser les ressources financières des sociétés de transport régionales
• Examen des offres et des exigences attribuées aux propriétés par le Bureau national de l'aviation civile.
• Développer le réseau principal et principal des routes et autoroutes, améliorer la qualité des services dans les principaux ports, simplifier les procédures administratives, numériser les procédures des ports maritimes et intensifier la surveillance.
• Un programme de sauvetage de la compagnie aérienne tunisienne a été mis en place après l'audit.
• S'assurer que l'État acquitte les droits des entreprises publiques pour le transport routier en s'engageant à libérer le transport pour certaines catégories ou à bénéficier de tarifs peu élevés pour certains articles.

Éducation

• Enseignement obligatoire de 5 à 16 ans
• Mettre en place des cours de soutien gratuits à tous les élèves du primaire et du secondaire, tout en assurant le système d’internat
• Restructurer les centres de formation professionnelle et les mécanismes de formation continue

Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique

• Assurer la réadaptation professionnelle au profit des diplômés dans des filières avec peu de débouchés
• Etablir l’accréditation des des établissements d’enseignement publics et privés, tout en mettant en œuvre un programme de réforme
• Soutenir les libertés académiques
• Etablir des mécanismes en faveur de la participation des jeunes à la vie publique
• Créer des pôles universitaires et de recherche indépendants et intégrés aux pôles du développement régional

Jeunesse

• Mettre en place un système national d’intégration, de formation et d’exploitation, basé sur le remplacement des programmes existants par un contrat unifié de formation et d’intégration répondant aux exigences de simplification et d’efficacité
• Créer une équipe de jeunes diplômés travaillant dans le domaine des médias
• Créer un contrat unifié de formation et d’intégration pour répondre aux besoins des grands projets
• Créer un contrat de travail pour futurs diplômés de l’enseignement supérieur
• Prendre en charge la prime d’autofinancement requise pour les projets initiés par les jeunes
• Mettre en place des sociétés coopératives régionales pour les travaux dans chaque gouvernorat

Santé

• Renforcer les structures de santé dans les régions
• Réhabilitez les services d'urgence des hôpitaux universitaires et régionaux dans les zones prioritaires
• Mettre en place dans chaque établissement hospitalier une unité chargée d'affiner les services de traitement et de respecter les patients
• Garantir l'accès des citoyens les plus démunis au traitement en prenant en charge leurs dépenses
• Rénover les établissements de santé de 1er ordre

Agriculture

• Développer et rationaliser le secteur céréalier pour renforcer la sécurité alimentaire en augmentant la production, en développant les capacités de stockage et en agrandissant les superficies de culture
• Réformer les lois régissant les terres agricoles, et encourager l'accès à la propriété agricole, en particulier pour les jeunes, en revoyant le système d’enregistrement foncier et en simplifiant ses procédures
• Accélérer la liquidation des terres participatives
• Rationaliser l’exploitation des terres nationales et encourager leur utilisation dans l'intérêt du développement régional
• Améliorer les conditions de vie des agriculteurs grâce à la mise au point de pratiques agricoles, faciliter l’accès au marché, renforcer les mécanismes d’assurance, revoir la politique de prêts agricoles et régler le problème d’endettement des petits agriculteurs

Société et Libertés Individuelles

**Caisses de retraite :**

• Assurer une taxation progressive de la couverture maladie universelle
• Restructurer et financer la CNSS et la CNRPS

• CNAM :
• Assurer le transfert de ressources fiscales au CNAM pour compenser les contributions du CNAM, qui seront transférées au financement des caisses de retraite
• Mobiliser les ressources nécessaires à ce financement en créant la possibilité de créer une taxe sociale sur la valeur ajoutée, principalement utilisée pour les matériaux fournis

**Femmes et enfants :**
• Développer des institutions publiques pour la garde et la surveillance des jeunes enfants
• Moderniser et renforcer les programmes de contrôle des naissances et d’alphabétisation, en particulier dans les zones rurales
• Faire bénéficier les femmes enceintes d'un congé de maternité entièrement payé, conformément aux normes internationales
• Orienter celles qui le souhaitent vers la formation professionnelle et universitaire et vers l'emploi
• Construire des logements abordables pour les femmes et les femmes actives dans les zones de travail et motiver les industriels à le faire
• Mettre l'accent sur un système intégré de discrimination positive

**Justice sociale :**
• Réduire l'inflation et augmenter les faibles revenus
• Adopter un plan d’urbanisme durable et la mise en place d’une réserve immobilière constituant un terrain propice à la construction par l’État et les collectivités locales.
• Résoudre la situation immobilière urbaine et assurer la passation des contrats de propriété aux ayants droit
• Assurer un accès au financement d'un logement adéquat
• Mettre en place un programme national de promotion du logement social et économique
• Réhabilitez des quartiers populaires autour des villes

Emploi

• Soutenir les mécanismes publics de l'emploi pour promouvoir l'emploi dans le secteur privé (contrat d'insertion professionnelle, formation contractuelle à l'emploi ...).
• Développement d'un programme de formation et d'intégration pour les utilisateurs de contrats de travail
• Développer des programmes de formation spéciaux pour les titulaires de diplômes universitaires ayant des difficultés d'intégration sur le marché du travail.
• Développer un système de suivi et d'évaluation pour parrainer des projets achevés dans le cadre de l'emploi individuel et du travail indépendant.
• Etablir un nouveau cadre juridique pour la formation professionnelle et l’adoption de contrats tripartites entre la composante, l’institution de formation et les établissements du secteur privé, en vertu desquels la composante sera louée pour la durée du contrat, qui sera encadrée dans le cadre d’un programme spécifique entre l’institution de formation et l’institution sous contrat.

Tourisme

• Investir dans les régions d’intérieur
• Secourir les institutions de tourisme en créant une structure publique indépendante qui supervise la restructuration financière de ces institutions
• Développer le transport aérien à travers l’ouverture de l’espace aérien, et la restructuration de Tunisair ainsi que le renouvellement de sa flotte
• Développer les croisières et encourager la navigation de plaisance
• Promouvoir les rites traditionnels et explorer les nouveaux marchés émergents
• Développer le tourisme d’intérieur
• Moderniser les passages frontaliers, en assurant leur connexion au réseau routier et en améliorant l’accueil et les services

Défense et Sécurité

• Développer la sécurité intérieure dans un sens qui en fait une force capable de lutter contre toutes les formes de criminalité et de perturber l'ordre public tout en garantissant les droits et libertés de la personne
• Le ministère de la Justice et le ministère de l'Intérieur sont fusionnés dans sa division de la sécurité en un ministère de la Justice et de la Sécurité et les communautés locales sont référées au ministère du Développement
• L'établissement d'une agence de sécurité nationale sous la présidence de la République, à laquelle toutes les forces de sécurité intérieures doivent fournir les renseignements en leur possession.
• Créer une académie nationale de sécurité qui formera les agents de sécurité, les formera à toutes les spécialités de la sécurité et au droit et leur accordera des licences en droit, tout en ouvrant la porte au recrutement de diplômés universitaires dans différentes spécialisations en fonction des besoins.
• Traiter à l'étranger de la formation avec des pays désireux de faire connaître l'expérience démocratique tunisienne pour l'efficacité de ses services de sécurité
• Révision de la loi sur les incidents liés aux professions des forces de sécurité intérieure afin d'inclure le droit des parents à recevoir les deux tiers du salaire pendant un an sous forme de parrainage du parrain du défunt, à la charge du ministère, indépendamment de toute autre indemnisation
• Mettre en place un comité parlementaire de sécurité chargé de suivre les activités en matière de sécurité et d'appliquer dûment la loi de finances sur les aspects liés à la sécurité
• Promulguer une loi sur les syndicats de sécurité qui réglemente son rôle avec précision pour lui permettre de défendre les droits de ses points de vue et de consulter le syndicat le plus représenté dans les négociations d'augmentation salariale et dans les projets de loi relatifs à leur travail.
• Empêcher tout financement spécial pour les syndicats
• La création d'un corps spécial pour la police municipale comprenant les membres des arrangements municipaux qui ont rejoint la sécurité nationale et d'autres personnels qualifiés
• Développer une stratégie pour former les nouvelles recrues aux techniques adoptées pour lutter contre le terrorisme.
• Améliorer les performances des services militaires (santé, logement, transport, coopérative ...)
• Augmenter les salaires des militaires dans la mesure permise par les capacités de l'État en fonction de l'amélioration de la situation économique attendue après le rétablissement de la sécurité et de la stabilité.
• La formation de personnel militaire à l'étranger sera le premier noyau du projet de fabrication d'armes légères.

Culture

• Créer une véritable dynamique culturelle en Tunisie aux niveaux régional et international.
• Développer le secteur du cinéma en adoptant une incitation à la fourniture de films, en activant la protection de la propriété intellectuelle et en imposant la création de salles de cinéma dans le cadre de grands projets réalisés par des promoteurs immobiliers
• Achèvement d'au moins un monument dans chaque État, avec des mains tunisiennes
• Elaborer un plan stratégique basé sur la décentralisation et soutenir la politique d’équilibre culturel et artistique entre les parties.
• Travailler à la création de mécanismes de contrôle efficaces pour démanteler les cercles de corruption dans tous les domaines de la culture.
• Assurer la mise en place d'un bureau solide du ministère de la Culture chargé du suivi humanitaire et social de tous les membres du secteur culturel, artistique et créatif, en coordination avec les ministères des Affaires sociales et de la Santé

Affaires Étrangères

• Inclure le département de la coopération internationale du ministère des Affaires étrangères
• Le bureau des Tunisiens à l'étranger a été annexé au ministère des Affaires étrangères.
• Passer en revue les méthodes adoptées pour nommer les consuls et les ambassadeurs sur la base du mérite et de l'efficacité
• L'attribution d'un plan comptable pour les missions diplomatiques au personnel du ministère des Finances exclusivement qualifié
• Acquisition d'ambassades à l'étranger à raison d'un bâtiment par an
• Intensifier le contrôle sur la conduite financière des missions diplomatiques
• Faire de la diplomatie économique un élément essentiel de la stratégie de la République tunisienne en matière de relations internationales
• Établir des centres culturels tunisiens dans certaines capitales du monde pour présenter nos produits culturels, attirer les investisseurs dans ce domaine, en particulier dans le secteur du cinéma, les diriger vers notre pays, en fournissant un un soutien logistique
• Financement de ces centres en coopération avec les ministères de la Culture et des Affaires étrangères et par la mise en place d'activités intellectuelles et scientifiques contribuant au financement, telles que l'enseignement de l'arabe aux étrangers.
• Accélérer les services consulaires et fournir des services aux Tunisiens quel que soit leur statut d'immigration dans le cadre d'accords entre États
• Intensification des contacts pour rechercher des opportunités d'embauche de Tunisiens à l'étranger.

Économie Finances Environnement et Développement Durable Technologie et TIC Transport Éducation Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique Santé Agriculture Société et Libertés Individuelles Emploi Tourisme Culture Affaires Étrangères Défense et Sécurité