Économie

•Pacte Nationale contre la pauvreté
•Un entrepreneur par famille
• Création d'un Conseil de Pilotage de la transformation économique (war room économique), qui veillera à mettre en place une nouvelle vision à travers " une constitution économique " (loi d'orientation économique) et qui supervisera la transition économique du pays en partenariat avec les organisations de la société civile (UGTT, UTICA) et ce, dans les 6 mois.
• Révision et simplification des lois du pays et des procédures administratives
• Négocier et conclure des pactes nationaux avec les principaux acteurs sociaux
• Adopter une économie plus ouverte aux entrepreneurs. Ceci passe par l’exonération des sociétés dont le capital n'excède pas cent mille dinars par divers droits d'enregistrement.
• Tous les documents juridiques relatifs à la création des sociétés et aux activités doivent être accordés dans un délai ne dépassant pas trois jours ou considérés comme légalement constitués
• Une Réforme du Code des changes qui permet de s'adapter aux challenges de la mondialisation en permettant des comptes d'épargne et de dépôt en devise étrangère pour les résidents tunisiens et les sociétés résidentes
• L'État doit fournir, par l'intermédiaire des structures compétentes, des services juridiques et comptables aux PME pendant une période de trois ans.
• Supprimer toutes les barrières administratives ou logistiques à l'exportation des produits et services industriels.
• Permettre aux actionnaires d'avoir des dividendes en devises (au prorata) en cas de bénéfices issus de l'exportation
• Simplification des procédures administratives et douanières pour les sociétés on -shore qui exportent
• Supprimer l'obligation de rapatriement d'une partie des bénéfices pour les entreprises tunisiennes installées à l'étranger, à conditions qu'elles réinvestissent leurs bénéfices dans des secteurs permettant la création d'emploi en Tunisie

Finances

• Mise en place d'un système d'incitations fiscales dans les zones marginalisées dans les investissements industriels et agricoles et les services pour surmonter la discrimination dans le niveau de développement du pays.
• Réduction de la pression fiscale à 15% en cinq ans pour améliorer la compétitivité des entreprises et 30% sur les banques
• Assurer la stabilité fiscale, s'engager à ne pas contrôler arbitrairement les entreprises et encourager la transparence des institutions.
• Généralisation de la TVA à tous les produits et activités, en contre partie de sa stabilisation à deux taux uniquement.
• Supprimer le régime de taxation forfaitaire

Environnement et Développement Durable

• Protéger le littoral et obtenir le label bleu (label de qualité environnementale) pour les plages tunisiennes afin de protéger les ressources maritimes et d'améliorer la valeur ajoutée de notre tourisme.
• Activer les lois de protection de l'environnement et les lois de construction en vigueur et demander à toutes les personnes et à toutes les institutions de les appliquer immédiatement en dissuadant chaque contrevenant par les sanctions maximales disponibles.
• Réviser les lois et règlements relatifs à la protection de l'environnement, le modèle de planification urbaine et de construction, et promulguer un code de protection de l'environnement, de l'urbanisme et de la construction
• Arrêter progressivement l'activité de toutes les unités industrielles polluantes et empêcher leur ré-exploitation jusqu'à ce qu'elles soient conformes aux conditions de sécurité environnementale.
• Développer l'industrie du recyclage et de la valorisation des déchets, le compostage et la production d'énergie conformément aux dernières normes internationales.
• Développer un système national moderne de gestion des déchets domestiques et industriels et de construction.
• Développer un système d'exploitation pour améliorer les conditions de travail des agents de propreté municipaux et les protéger des risques.
• Projet national de boisement et d'horticulture dans les villes et les villages.

Transport

• Développement du transport et de la logistique en Tunisie : autoroutes, ports, plates-formes de commercialisation, véhicules électriques.
• Mise en œuvre des projets portuaires et logistiques prioritaires d'ici deux ans
• L'intégration effective de véhicules hybrides et électriques et d'autobus dans le parc des transports tunisiens afin de réduire la consommation d'énergie, avec la création d'industries de composants en Tunisie ajoutant de la valeur.
• Lancement de nouveaux projets autoroutiers à travers le mécanisme de partenariat public-privé (PPP) visant à améliorer la mobilité des personnes et des marchandises en Tunisie et à éliminer l'isolement économique des zones marginalisées.
• Développer le transport ferroviaire et étendre les lignes de train pour transporter des passagers et des marchandises sur tout le territoire de la République, y compris la ligne Gabès-Médenine et la réhabilitation d'anciennes lignes dans le nord et le centre du pays avec le renouvellement progressif de la flotte de trains
• Libéralisation du transport aérien interne et externe : Open Sky 2021 et ouverture complète du charter aux tunisiens tout en préservant et en investissant dans Tunis Air
• Améliorer l'efficacité des ports logistiques : Améliorer les performances du port de rades et augmenter sa capacité grâce aux Partenariat Public-Privé (PPP)
• Retablir le FCR pour les tunisiens à l'étranger comme auparavant

Éducation

• Amélioration continue en parallèle des réformes : Contenu, Enseignant, Ecole, Administration.
• Inclusion de la programmation numérique (codage) dans le curriculum du primaire au secondaire

Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique

• Combler l'écart des compétences pour augmenter l'employabilité et créer les talents pour les emplois de demain en adéquation avec le marché du travail en introduisant les compétences valorisées par les métiers de demain
• Enseignement et mise en place de certifications dans l'intelligence artificielle dans les universités
• Mise en place d'un partenariat complet avec les acteurs économiques pour créer une cohérence entre les demandes du marché du travail et les résultats scolaires.
• Mettre en place un prix national de l'Innovation pour les enseignants : National Innovative Teacher Award

Jeunesse

• Un secrétariat d'Etat pour les jeunes avec un nouveau concept : Emploi de jeunes de moins de 35 ans
• Moderniser le rôle des maisons des jeunes pour attirer les jeunes et les sensibiliser aux nouvelles technologies, dans les divers secteurs.
• Création de partenariats entre le secteur privé et les maisons de jeunes: cinéma / théâtre / exposition / café / restaurant ...
• Diversifier le rôle des jeunes en organisant des cours de formation et de loisirs dans les délégations et les zones rurales.
• Réhabiliter les jeunes diplômés en les intégrant dans les secteurs opérationnels porteurs: économie numérique, énergie, santé et affaires sociales
• Construire, par le biais de partenariats public-privé avec des sociétés immobilières, de nouvelles infrastructures sportives dans les délégations défavorisées.
• Promouvoir le génie de la jeunesse en organisant de grands prix nationaux récompensant l'innovation et la créativité.

Santé

• Permettre à tous les Tunisiens d'avoir une couverture de régime de base unifiée
• Valoriser le rôle de la protection de la famille, de la prévention, de la vaccination et un programme pour les personnes âgées
• Créer un transport sanitaire mobile garantissant l'évacuation sanitaire
• Créer des centres ambulatoires avec un plateau technique approprié, Mise en place de 13 centres de santé mobiles pour fournir des services de vaccination, et examiner les maladies chroniques et du cancer et de planification familiale dans 13 régions prioritaires
• Offrir une médecine de spécialité de proximité dans les zones prioritaires :
• Fournir 3 médecins spécialistes dans chaque spécialité dans les 35 hôpitaux régionaux.
• Augmenter le nombre de spécialités dans les hôpitaux régionaux de 6 à 13.
• Apporter des spécialités médicales aux citoyens dans toute la république
• Mettre en place un programme de parrainage des zones prioritaires par les facultés de médecine
• Assurer la disponibilité des médicaments à tous les citoyens et gratuité pour les plus démunis.
• Moderniser les structures sanitaires publiques pour obéir aux standards internationaux en termes d'architecture, d'équipement et d'organisation
• Un Scanner et Une imagerie médicale par résonance magnétique (IRM) dans chaque gouvernorat.
• Connexion de périphériques IRM à un ordinateur pour fournir un service de lecture à distance (TELEMEDECINE).
• Mettre en place d'un système automatisé sécurisé pour la distribution de médicaments dans les services médicaux à forte consommation afin de rationaliser les comportements
• Réhabiliter progressivement les 2135 dispensaires répartis dans tout le pays.
• Modernisation des institutions de santé publique à raison d'un hôpital par an : Amélioration des conditions d'accueil et de la qualité des services médicaux
• Assurer la Sécurité des patients et du personnel médical dans les établissements de santé publics
• Revalorisrer nos talents, médecins et prandiaux avec une formation académique, une accréditation des diplômes, une formation médicale continue, un modèle de développement intégré, une révision des salaires de tous les corps de santé
• Motivation des médecins de famille dans les dispensaires par le biais d'un contrat d'efficacité de la performance (contrat de salaire de base et prime en fonction du nombre des visites médicales réalisées).
• Revalorisation de nos compétences médicales et paramédicales : Certifications, Support des formations, Examiner le statut du cadre médical et paramédical dans les établissements de santé publics
• Adopter le projet de loi sur la responsabilité médicale
• Encourager d'avantage la recherche médicale

Agriculture

• Engager les banques à allouer une partie importante des portefeuilles de prêts au financement de l'agriculture, de la pêche et des industries alimentaires, encourager l'économie solidaire dans l'agriculture et activer le concept de solidarité agricole selon les normes modernes.
• Valorisation de 800 000 hectares de terres internationales et établissement d'une loi sur l'exploitation conjointe des secteurs public et privé afin de parvenir à l'autosuffisance en matériaux stratégiques
• Accorder des subventions directes aux agriculteurs selon des programmes-objectifs par filière
• Contrôler à nouveau les matériaux et les semences fournis et chercher à les compenser avec des semences locales tout en ouvrant les perspectives d'exportation de ces semences, puisque la qualité des produits tunisiens est reconnue.
• Nous soutiendrons l'agriculture biologique et visons à faire de la Tunisie un important producteur de produits de l'agriculture biologique aux niveaux africain et méditerranéen, ainsi que d'empêcher l'utilisation de produits chimiques dangereux et de pesticides dans l'agriculture.
• Réhabilitation du réseau de distribution de l'eau et des barrages stratégiques avec la meilleure technologie issue de la coopération internationale
• Création de coopératives/ sociétés de collecte et de commercialisation des produits agricoles par filière.
• Encourager la transition énergétique dans l'agriculture et la maîtrise de l'irrigation (subventions directes par contrat-objectif).
• Donner une impulsion au secteur agroalimentaire et à l'exportation, en encourageant l'investissement dans les terres domaniales qui représentent la plus grande surface arable du pays à très haut potentiel

Tourisme

• Restructuration de la dette du secteur hôtelier
• Montée en gamme et diversification des créneaux touristiques (écologique/archéologique/santé/congrès…) avec une meilleure visibilité du produit tunisien
• Favoriser la formation et le déploiement d'une main d'œuvre qualifiée.
• Développer le concept des TO locaux et de " l'out-¬‐going "
• Axer sur la technologie pour développer le marketing, le service dans les unités hôtelières, les centrales de réservation en ligne etc.
• Mise aux standards internationaux des hôtels, aéroports et gares, etc.

Défense et Sécurité

• Création d'un organisme central unifié pour l'information et le renseignement (armée, intérieur, sécurité, douanes) doté d'un comité de commandement unique
• Consolidation de la coordination avec les pays amis au double niveau régional et international dans la lutte contre le terrorisme avec une attention particulière concernant les pays voisins
• Création d'une académie internationale pour les forces d'élite et les forces antiterroristes entièrement supervisée par l'expertise tunisienne au profit des pays arabes et africains en particulier

Culture

• Augmentation sentible du budget du ministère de la culture pour en faire un vrai contributeur de l'économie
• Promotion de la culture tunisienne en interne et en externe.
• Établir une loi d'orientation générale pour la promotion et le développement du secteur culturel.
• Programme urgent de diplomatie culturelle : la richesse de notre culture est l'un des principaux piliers du renforcement de notre position internationale et de l'image que nous voulons de notre à l'international.
• Reconsidérer les réglementations et les méthodes de travail des institutions culturelles officielles et des institutions du pays.
• Encourager la production nationale et la créativité culturelle et les orienter vers les exportations et les radiations dans le pays et à l'étranger.
• Créer des cadres appropriés pour encourager le secteur privé et la société civile à investir dans un large éventail de projets culturels destinés aux communautés locales.
• Créer une ville pour la production cinématographique et audiovisuelle : Les industries cinématographiques et audiovisuelles de notre pays promeuvent et exportent leur production au niveau le plus large.
• Transformer les principaux sites historiques en pôles de rayonnement culturels et en faire un moteur économique pour les industries touristiques qui activent le tourisme culturel et offrent des possibilités d'investissement sous forme de PPP et des possibilités d'emploi aux habitants des régions.

Économie Finances Environnement et Développement Durable Transport Éducation Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique Santé Agriculture Tourisme Culture Défense et Sécurité